Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 10:08
   Un de mes amis et collaborateur ayant été naturalisé français avait reçu une convocation de la Préfecture de Police pour une cérémonie d'accueil au cours de laquelle devait lui être remis son décret de naturalisation et ses
papiers.

   Ayant, au cours de ma vie parlementaire, défendu l'idée d'une cérémonie d'accueil pour ceux qui devenaient nos compatriotes, j'ai tenu à l'accompagner.

   Une cinquantaine de personnes étaient réunies dans une salle moderne où l'on voyait un buste de Marianne et des projections sur la devise de la République.

   Celui qui accueillait était un sous-directeur de la Préfecture de Police, particulièrement jovial, accompagné d'un autre fonctionnaire de la direction des étangers. Son discours fut très chaleureux. Il salua nons nouveaux compatriotes, insistant sur le fait qu'ils entraient dans un pays qui avait une longue histoire et que cette histoiree devenait la leur et serait celled e leurs enfants. Il rappela les traditions françaises d'accueil et le rôle que les français par naturalisation avaient joué dans notre pays et leur apport dans des domaines aussi divers que le sport, les arts, l'économie ou les sciences et leur courageuse participation aux conflits qu'eut à subir notre pays.

   Il insista beaucoup sur les principes de la Révolution française et de la République, qui  figurent sur les frontons des édifices publics :"Liberté, Egalité, Fraternité" auquel il ajouta la laïcité et les respects des droits de l'homme et de l'égalité féminine. Tout celà dit avec humour et gentillesse, rappelant  que les droits entrainaient aussi des devoirs.

   Puis vint un petit film sur la diversité de la France et sur son  histoire et ses principes.

   Avant que les participants ne soient appelés nominalement, avec indication de leur pays d'origine, pour recevoior leur décret de naturalisation, signé du Président Sarkozy, et un dossier sur la France, sur sa constitution  et sur la déclaration desDroitsde l'Homme et du Citoyen, l'orateur fit chanter par la salle - qui le fit avec grand coeur - le premier couplet de la Marseillaise dont le texte avait été distribué.

   Puis, ceux qui le voulaient, se livrèrent au jeu des photos souvenirs.

   Les participants étaient heureux et émus. Une cérémonie sympathique et réussie qui méritait d'être daluée.

   Pour ma part, j'ai fécité le sous-directeur pour le climat de cette réunion qui corrsepondait entièrement à ce que jadis j'avais souhaité.

   Il faudrait que cet accueil de l'Etat - d'où le lieu préfectoral - soit complété par une cérémonie dans la Mairie de résidence des novueaux compatriotes. Celà existe déjà mais est loin d'être généralisé.





Partager cet article
Repost0

commentaires

belamich gilbert 30/09/2010 08:46



J'aime beaucoup vos articles commentant l'actualité. Avec mesure vous analysez les situations, les problèmes à la lumière des évènements incontestables. Vous donnez au lecteur le sentiment de
connaître la vérité objective et vous apparaissez comme un homme honnête et sincère, un  journaliste qui loin de rechercher le scoop qui choque veut apaiser les esprits et en ce qui
concerne le conflit du Moyen Orient contribuer à la paix.