Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 13:25
Je suis de ceux qui pensent que le débat sur l'identité nationale est utile et n'est pas du tout une "machine de guerre" électorale.

Dans une évolution internationale incertaine, une construction européenne qui s'enfonce dans la médiocrité et la grisaille, il n'est pas mauvais d'essayer de savoir ce qe représente la France pour les Français.

Des débats nombreux et intéressants, des articles souvent enflammés, je tire deux observations principales. La première concerne la France dans l'Histoire et la seconde la France dans l'Europe.

Certains ont tendance à confondre la France et la République et à faire débuter son histoire en 1789, et à limiter l'appartenance à la France à l'adhésion aux "valeurs républicaines".

Il s'agit là d'une falsification de l'Histoire. La France est un vieux pays, qui s'est constitué par des conquêtes territoriales et des mariages princiers, qui a réuni les langues d'oïl et les langues d'oc et a rassemblé des territoires  et des cultures différentes, s'unifiant sous l'autorité des Rois de France. Cette allusion aux  Rois n'est pas un refus de la République, c'est simplement l'évocation d'une très longue période de notre histoire, Louis XI agrandissant le domaine royal, François I er imposant la langue française, Henri IV réconciliant les croyants des deux grandes religions chrétiennes, Louis XIV faisant de notre pays le plus puissnt et le plus brillant de son époque.

 Cette France était accueillante aux étrangers, n'hésitant pas à avoir des reines qui n'étaient pas françaises tout comme certaines premiers ministres tels que Mazarin ou Necker.

La Révolution a ouvert le chemin des libertés et des droits de l'homme. Mais il faut rappeler que la plupart des lois libératrices datent  du début de la Révolution et ont été promulguées par Louis XVI, Roi des Français.

La République a porté ces valeurs, baillonnettes au canon sur fond de drapeau tricolore, à travers l' Europe, puis l'Empire a placé notre pays au pinacle et doté la France d'une administration modèle. Le second Empire a créé la France industrielle et commerciale moderne, tout en achevant sa constitution territoriale en annexant Nice et la Savoie.

La III° République a célébré le mariage des Français avec la République, l'adhésion à des valeurs de justice, d'égaluité et de liberté   que l'ont dit républicaines bien qu'elles ne diffèrent guère des valeurs usuelles des démocraties voisines; Grande Bretagne, Belgique, Pays Ba s, Suède dont les régimes sont des monarchies.

Si l'on interroge la mémoire inconsciente des Français, les grands noms qui sont cités sont Henri IV, Louis XIv, Napoléon et de Gaulle, car ils incarnent les vertus de notre pays.

Ma seconde observation concerne l'Europe.

La France a toujours fait partie de l'Europe. Elle a contribué à créer une Europe réconciliée, sans pour autant disparaïtre.

Malheureusement, depuis de longues années, la construction européenne s'est accompagnée chez certains du souhait de bâtir un Etat européen qui se substituerait aux nations qui composent l'Europe. Et  pendant ces années, le nom France a donné l'impression de disparaître. Les Français ont senti un "manque de France", et du fond du pays cela a conduit à une réaction de rejet du Traité de Lisbonne, de la même manière que nos compatriotes de Martinique et de Guyane, viennent de rejeter largement des propositions d'autonomie qu'ils ont compris comme ouvrant la voie au départ de la France.

Lors de l'éclatement de la crise économique mondiale, nous avons eu beaucoup de chance que Nicolas Sarkozy soit , à ce moment, président du Conseil européen . Il a démontré que, face aux dangers, les nations européennes pouvaient prendre, ensemble, les mesures qui s'imposaient.

Je suis de ceux qi pensent  qu'en retrouvant leur attachement à la France, les Français peuvent trouver les voies d'une construction européenne indispensable mais respectueuse des nations qui constituent l'Europe;

Partager cet article
Repost0

commentaires

L'indépendant 26/11/2010 21:48



Force est de constater que malheureusement l'actuelle construction européenne est de type fédéral (Traité de Lisbonne copie du TCE). L'héritage du Général est baffoué, la France retourne dans le
commandement unifié de l'OTAN, elle n'est plus libre de sa politique commerciale et monétaire, elle est soumise au dictat de Bruxelles, etc...



MORGENSZTERN 01/02/2010 14:32


ARTICLE PARFAIT CLAIR ET NET.DIS EN PEU DE MOTS CE QUE CERTAINS DELAIENT DANS UNE PHRASEOLOGIE INCONSISTANTE!